Loading...

It's been a hard days night!

Têm dias em que a noite é foda.


08 maio 2010

Filme de Godard poderá ser baixado na internet durante Festival de Cannes - Yahoo! Notícias‏

(www.filmotv.fr)

« Les jours passent, l’évènement se rapproche : Cannes ouvre ses portes, Cannes lance sa compétition, Cannes va bousculer les films, Cannes va organiser la cannibalisation des évènements. Mais pas celui celui-ci, pas Jean Luc Godard, l’homme d’A Bout de souffle et de Prénom Carmen entre autres. Et surtout pas son nouveau film (le premier depuis combien de temps déjà ?), Film Socialisme. L’homme, l’artiste, le mythe et l’œuvre sont suffisamment forts pour résister à la mode et à la vague du moment. D’ailleurs ce n’est pas pêcher par excès d’enthousiasme que de constater que la curiosité et les rumeurs se répandent à une vitesse proportionnelle à celle du défilement du film dans la bande annonce. Et que Film Socialisme commence à apparaître comme un des moments les plus attendus de la quinzaine cannoise. Or donc, rappelons que si FilmoTV ne sera après tout pas plus cannois que les autres (mais pas moins, un certain nombre de Palme d’or présentes chez nous en témoignent, Le Pianiste, Blow Up plus dans d’autres dans notre catégorie « Palme » que vous pouvez toujours visiter avec profit), et bien pour le coup Film Socialisme sera bien présent sur FilmoTV, comme convenu, comme promis, comme annoncé, pendant deux jours les 17 et 18 mai, en avant première donc par rapport à sa sortie dans les salles le 19 mai.

Et toujours dans le rayon des promesses, nous vous proposons de continuer à parcourir de nouveaux chemins dans l’univers Godard. Cette semaine, en plus des quizz ( Godard et l'amitié ) c’est quatre nouveaux titres du réalisateur qui viennent rejoindre la famille, par ordre chronologique, Une femme et une femme, Passion, Prénom Carmen et Détective dont ,soit dit en passant, nous vous recommandons la bande annonce : elle n’est pourtant pas signée Jean Luc Godard, mais de son producteur Alain Sarde, compagnon de route du cinéaste depuis plusieurs décennies . Exemple, quand Godard reçoit en 1983 à Venise le Lion d’Or pour Prénom Carmen, il déclare : « Le lion, moi je ne suis que la tête et la queue. Anne Marie Miéville les ailes et Alain Sarde les pieds ». Nous sommes donc allés à la rencontre d’Alain Sarde. Il nous a parlé de Jean Luc Godard, de l’homme et de l’artiste, de son œuvre en général mais aussi de Prénom Carmen et de Détective qu’il a produit. De quoi nous faire patienter sinon nous éclairer préventivement sur Film Socialisme. »

Nenhum comentário:

Postar um comentário